25 juin 2010

LE FLEUVE DES CERTITUDES

Par le passé, j'ai mordu la poussière.
Le ciel s'en souvient : il ne peut l'oublier.
Jamais mon cœur n'aura besoin d'un bouclier.
Un torrent de larmes vient arroser mes prières....

larmes.jpg

 

 

Mes horizons découvrent un monde différent.
Mes pensées ne sombreront pas dans l'incertitude.
Les élans de mon cœur reprendront de l'altitude.
Je dois me ressaisir avant que ne souffle le vent....

 

 

Mon chéri, puissent nos souhaits se concrétiser !
La lune peut comprendre toutes nos souffrances.
Le soleil en sera jaloux : cela mettra de l'ambiance.
Crois-tu que les nuages voudront tout maîtriser ?

campagnes.jpg

 

Dans l'océan de mes pensées, je veux rêver.
L'amas des contraires défiera les montagnes.
Et moi, je n'enivrerai du parfum des campagnes.
Ô mon Amour, demain j'aimerai t'embrasser....

 

Je plongerai dans le fleuve des certitudes.
Je voudrais tant me noyer dans la lumière....
Pour vivre, j'écouterai le chant des rivières.
Je pourrai reconnaître la vague de quiétude....

éclairs.jpg

 

La maladie me fait mordre la poussière.
Mes yeux sont des éclairs ignorant la foudre.
Un jour, tous nos problèmes pourront se résoudre.
Mon homme : jamais nous ne serons des mercenaires....

 

 

Jacques CORBEHEM
Le 25 Juin 2010
Condé sur l'Escaut

18:35 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

Écrire un commentaire