09 novembre 2009

LA FORCE DU COURAGE

Mon amoureux, je dois passer aux aveux.
Cela fait longtemps, voir plus de sept mois,
Qu'on ricane et qu'on se méprend de moi.
Ma vue décline, et tes yeux me sont si précieux....

couleurs.jpg

 

Je ne peux plus lire à ma convenance.
Je n'accepte plus de vivre dans le déni.
Celui-ci semble vouloir anéantir ma vie.
Est-ce la peur qui voudrait me réduire au silence ?

 

Que jamais la force du courage ne prenne son envol....
Mon tendre Amour, puisses-tu venir et me serrer très fort !
Montres-moi le chemin à suivre sans faire le moindre effort.
Soutenu par les nuages, ton cœur deviendra ma boussole....

Mon trésor, je ne distingue plus les couleurs.
Elles sont ancrées dans ma mémoire à jamais....
Un constat difficile. Puissé-je cependant trouver la paix !
Alors la chance ouvrira les portes du bonheur....

mirage.jpg

 

 

Mon amour, je sais que la vie en réclamera davantage.
Ces mots exprimeront le besoin de vouloir s'évader....
Ô combien je suis épuisé lorsque se fâche ma vérité....
Je devrais taire notre chagrin : mais il contemple les mirages.

 

Les majuscules risquent ainsi de disparaître.
Elles étaient de respect qui ne fût pas compris....
J'ignore la force du destin, mais celle-ci se crie....
Elle se bouscule dans ma tête : tu es ma raison d'être.

 

Mon bel Amour, les larmes devraient savoir chanter....
Elles sont un élan du cœur qui se fait tout en douceur....
Nos rêves acclament le ciel qui nous observe avec ferveur.
Puisses-tu sourire à ce destin qui, lui, ne fait que pavoiser....


JACQUES DÉSIRÉ
Le 9 NOVEMBRE 2009
Condé sur l'Escaut

22:21 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

Écrire un commentaire