23 avril 2013

CLAIR DE LUNE

Je connais trop peu les lois.
Mes trésors sont l’amour et le bonheur.
Un clair de lune me laisse songeur.
Jamais le désert des consolations n’existera….


Pour l’heure, il fait froid.
La lune veut me conter une histoire.
Les boniments sont bavards.
Un nuage me transporte dans divers endroits….

poésie


La lune me dit de belles choses.
Elle veut qu’on s’intéresse à elle plus souvent.
Elle veut que le soleil soit son amant.
Elle observe le ciel qui est un soyeux tapis de roses….


Mon Amour, mon âme est câline.
Je crois que la lune aime se confier à moi.
Mon Amour, blottis-toi dans mes bras.
Les océans nous offrent de belles marées salines….


L’amour appelle la vie.
Mon bel Homme, je m’enivre de joie.
Avec passion, embrasses-moi.
Des erreurs médicales, j’en suis encore abasourdi….


La terre et la lune poétisent.
Le bonheur est une belle comédie musicale.
Le ciel de nuit est un ballet d’étoiles.
Que la joie du mariage pour tous se concrétise !

poésie


La vie nous chante une musique.
La magie des amours restera exceptionnelle.
Un beau clair de lune émeut le soleil.
Mon Trésor, l’égalité des mariages sera honorifique….


Jacques CORBEHEM
Le 23 Avril 2013
Condé sur Escaut

18:49 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

19 avril 2013

LES JARDINS DU CIEL

Le printemps est le bienvenu. 
La lumière du temps est une merveille.
Les lierres de l'âme sont réels.
Des irresponsables manifestent dans les rues….

poésie


Les fleurs du ciel se confient.
Mon cœur ne veut vivre que de passion.
Les abeilles aiment les floraisons.
Ô mon Trésor, l’amour est une majestueuse poésie….


Le jardin du ciel pleure.
Mon âme se sent tellement prisonnière.
Elle fut frappée par le tonnerre.
Que la passion puisse devenir une note majeure !


J’aime le parfum des jacinthes.
Sous l’emprise des soupirs, je panique.
Un ange me joue de la musique.
Que jamais ne soient effacées ses empreintes !

poésie


Mon Amour, on m’a fait des reproches.
La spirale de l’indifférence veut me voir périr.
La pagaille du monde cherche à m’abrutir.
Lorsque tombe la nuit noire, le ciel m’allume une torche….


Des gens se perdent de vue.
Mon Amour, je ne veux sombrer dans le noir.
Les soupçons de ma peur sont bavards.
Que par magie, le bonheur illumine les rues et les avenues !


Le jardin du ciel s’est confié.
Mon Amour, écoutons les notes du grand vent.
Cet ange exprime la grâce du temps.
Dans un étrange et nébuleux silence, je me suis retrouvé….

Jacques CORBEHEM
Le 19 Avril 2013
Condé sur Escaut

18:34 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

16 avril 2013

LES AMOURS MASCULINES

Je ne suis pas Peter Pan.
Les amours masculines se tiennent la main.
Dieu serait-il le rival du destin ?
Que jamais ne disparaisse la lumière du temps !


Le silence m’est odieux.
Les montagnes du pays ont tant à dire.
Le bonheur est un grand empire.
À plus d’un titre, Dieu ne devrait fermer ses yeux….

poésie


Des naufragés pleurent.
J’ai trop souvent erré dans le désert.
Que ne soit rendue la lumière !
Même désappointé s’est attendri mon cœur….


Mon Amour, ma vie te réclame tant.
Tu le devines, je suis présent pour t’aimer.
Sais-je que tu n’aimes me voir pleurer.
Mais le destin voudrait-il qu’il en soit autrement ?

poésie


Non ! Il nous offre ses fleurs.
Mon handicap ne me prive de loyauté.
Le ciel sait que je suis un écorché.
Mon Amour, Dieu a vu la rivière de nos pleurs….


De tes yeux émanent nos vérités.
Le ciel devient un tapis de roses blanches.
Que le clair de lune ne se retranche !
Ô mon bel Amour, nos cœurs ont soif de sérénité….

poésie


Je poétise avec les éléments.  
Les amours masculines embrasent la vie.
Le bonheur ne nous a éconduits.
Mon Trésor, récoltons la moisson de nos sentiments….

Jacques CORBEHEM
Le 16 Avril 2013
Condé sur Escaut

18:15 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

13 avril 2013

LA POÉSIE DU CIEL

Ma passion, c’est d’aimer.
La vie n’est ni plus, ni moins qu’un océan.
Ses marées sont l’horloge du vent.
Le destin m’affirme être aussi beau qu’un olivier….


Aimer est une éternelle récolte.
De cet olivier chanteront les rossignols.
L’amour a le plus gracieux des rôles.
Mon Trésor, l’ivresse de la poésie me transporte….

poésie


L’amour est révélateur.
La passion de vivre nous enchante.
J’en ai délaissé ma tourmente.
Ô mon Dieu, pourriez-vous écouter mon cœur ?


L’océan de la vie est libre. 
Mon bel Amour, viens : je t’emmène.
Tes yeux sont un tendre poème.
Je veux m’y perdre pour réapprendre à vivre….


De joie, je ne m’en prive. 
La tristesse est un champ qui se laboure.
Une hirondelle lit une lettre d’amour.
Que jamais le langage du cœur ne parte à la dérive !


Le ciel est grand rêveur.
Il veut que les nuages puissent danser.
Le chant du bonheur m’a réveillé.
Que s’ouvre la fenêtre d’un avenir enchanteur….

poésie


La poésie du ciel m’a surpris.
Dans ce monde, l’amour doit réapparaître.
Mon Trésor, je t’ai écrit cette lettre.
Ma volonté cruciale t’invite à découvrir celle-ci….


Jacques CORBEHEM
Le 13 Avril 2013
Condé sur Escaut

17:59 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

12 avril 2013

UN OISILLON ME DIT....

Le destin ne me condamne.
Une éclipse vient masquer mon empire.
Les fleurs viennent tout embellir.
C’est l’amour qui habille de ses lumières nos âmes….


cupidon_arc.jpg

Je t’aime mon bel Homme. 
Ce sont les cœurs qui glorifient l’amour.
Cupidon lit la fable des toujours.
La clef du trésor de nos sentiments est conforme….


Aimer, c’est aller de l’avant.
Me surprend même la magie de la vie.
Intimes, tes sourires sont bénis.
À jamais, l’amour honorera les préludes du temps….


La tendresse est un don immuable.
Un oisillon a peint l’aquarelle du bonheur.
L’azur du ciel poétise avec mon cœur.
Mon Trésor, l’amour redeviendra une belle fable….


Je crains que ne souffle le vent.soiuffle.jpg
Mon tempérament de feu est ô combien réel.
Dieu ne renie pas les homosexuels.
Que la musique de ces mots soit comprise du Vatican !



Aimer, c’est aller bien plus loin.
Mon Amour, je veux voir les moulins d’antan.
Me charment tes yeux me souriant.
Le grand large salé nous cache des rivages voisins….


Le soleil veut lire ces strophes.
La spirale du bonheur recherche sa mélodie.
En toute quiétude, cet oisillon me dit :
Que son aquarelle ne soit pas qu’une simple ébauche !


Jacques CORBEHEM
Le 12 Avril 2013
Condé sur Escaut

17:36 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

07 avril 2013

LES TEMPS AUDACIEUX

Les éléments s’interrogent.
Voudraient-ils comprendre nos hésitations ?
Les temps audacieux font les floraisons.
Inconsolable, le soleil ne congratule des éloges….


J’entends chanter les nuages.  
Ils veulent me faire écouter leur musique.
Des boniments, j’en suis allergique.
L’amour demeure le plus légitime des voyages….

poésie


Des bruits se font entendre.
Viennent me montrer leur fierté des pigeons.
Du jamais vu, ils jouent du bandonéon.
Émue, la terre m’avoue ne plus rien y comprendre….


Le bonheur fait danser la vie.   
Mon Amour, tu aimes me voir sourire.
La mélancolie craint les soupirs.
Que puisse se refermer la porte des tragédies !


Je veux me vider la tête.
Les musiques nous sont nécessaires.
Les floraisons ne savent se taire.
La lune et les étoiles désirent voir un prophète….


Tu sais, mon cœur me fait si mal.
La prophétie des amours poétise avec la vie.
L’azur du ciel est un brin de paradis.
Comment t’avouer que je ne veux apprendre le braille ?

poésie


Mon Amour, t’aimer m’est précieux. 
Je poétise avec les floraisons du bonheur.
Dieu adore la candeur de nos cœurs.
Humons ensemble les aurores des temps audacieux….


Jacques CORBEHEM
Le 7 Avril 2013
Condé sur Escaut

19:02 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

02 avril 2013

L'HYMNE DE LA FRATERNITÉ

Le ciel est taciturne. 
Les océans m’offrent leur fraîcheur.
Un sourire a une réelle valeur.
Un ange ne s’abstient à me prêter sa plume….


La passion épouse la vie. 
Me perturbe ô combien ma sensibilité.
Maman, ton départ m’a déstabilisé.
Je me dois de noyer mon chagrin dans mes écrits….

poésie


La lumière savoure nos échanges.
L'humour doit avoir sa place dans nos cœurs.
La désillusion peut profaner le bonheur.
Je me fraie un passage pour voir le village des anges....


Le deuil a causé des ravages.
Mon bel Amour, mon ciel sont tes yeux.
Me surprend le chant des adieux.
Dieu sera blessé de voir autant de naufrages….


poésie



L’amour m’invite à chanter la vie. 
La passion qui m’étreint n’est pas dangereuse.
L’envie d’aimer deviendra majestueuse.
La terre et la lune n’entretiennent la fleur du mépris….



Ma peur se dissipe, telle la brume.
Le millésime des aveux restera d’actualité.
Mais le ciel peut s’émouvoir de liberté.
Le temps doit préserver l’inspiration de ma plume….


Cet ange aime l’azur de nos vérités.
Mon bel Amour, nous devons fuir la prohibition.
Par enchantement, le vent lit nos émotions.
La terre et la lune danseront sur l’hymne de la fraternité….

Jacques CORBEHEM
Le 2 Avril 2013
Condé sur Escaut

18:45 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

01 avril 2013

LE SECRET DES COULEURS

Mon ciel a été offensé.
Le désespoir n’est pas un cadeau.
Je m’impose un silence radio.
Que l’étoile des amours vienne me dorloter !

Le soleil est parti en Orient. 
Oh ! Les nuages apprennent à danser.
Le vent me souffle ses volontés.
Les arbres ont chanté l’arrivée du printemps….

Vivre, c’est vouloir aimer.
La complicité est l’alliance du bonheur.
La tendresse me vient du cœur.
Mon bel Amour, j’adore la saveur de tes doux baisers….

Vivre, c’est savoir respirer.  
Les promesses du monde ne servent à rien.
Il va me falloir sourire au destin.
Embrassons la vie qui ne pourra que nous combler….

Vivre est un grand honneur. 
Mon Amour, t’aimer me fait sortir de prison.
Les oiseaux en attrapent des frissons.
Même la lune cherche à concevoir les mots du cœur….

Vivre, aussi c’est renaître.  
Le destin me dit connaître son rôle.
Le corps endolori, je ne somnole.
Que la joie des amours puisse se transmettre !

L’azur du ciel nous revient.
Le secret des couleurs ne peut être mythique.
La passion nous compose une musique.
Mon Amour, l’océan du bonheur retrouve ses embruns….

Jacques CORBEHEM
Le 1er Avril 2013
Condé sur Escaut

18:37 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

30 mars 2013

LA PURETÉ DE TES YEUX

Mes yeux sont en feu.
Les mots doux viennent panser mon cœur.
Le ciel veut voir périr les dictateurs.
De ces faits relatés, la terre cherche sa robe bleue.

Ce bleu exprime l’amour. 
Les mafieux devront taire leur altruisme.
L’allégresse ne peut rester anonyme.
Je crois pouvoir reconnaître la fable des toujours.

La pluie fait la poésie du ciel.
Je sais que Dieu m’a donné son approbation.
Mon cœur a deviné ses intentions.
Ô combien il fait beau dans mon monde parallèle.

Il n’y a aucune agression.
Les cieux me chantent son élogieux refrain.
Mon amour, je n’ose aller plus loin.
Les roses aux pétales dorés me bercent d’illusions.

Les étoiles viennent s’habiller.
Les animaux sont devenus moins agressifs.
Dans le désert, il n’y a plus de récif.
Dans cet espace, les enfants réapprennent à rêver.

J’attends les vendanges.   
Te plais-tu dans ce monde parallèle ?
Ô mon Amour, je te suis fidèle.
Ça fait longtemps que la lune aime nos échanges.

La terre est devenue bleue.
Des fleurs de lumières sont nées.
Mon Amour, j’ignore notre destinée.
Mais dans son océan s’y reflète la pureté de tes yeux….

Jacques CORBEHEM
Le 30 Mars 2013
Condé sur Escaut

01:26 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

27 mars 2013

UN MONDE PARALLÈLE

Le soleil du jour est pâle.  
Le loup de mer que je suis est aux abois.
Des docteurs se foutent de moi.
Ô mon Amour, les élans de nos âmes s’étalent….


Maman, je ne te cache rien.
J’ai voulu emprunter ton nom de jeune fille.
Les impondérables ne se maquillent.
Qu’en cette Semaine Sainte, l’azur du ciel soit peint !

poésie


Les gens ignorent notre vie.
Mon bel Amour, ô combien tu es élégant.
Le chant des aveux est épuisant.
Le bonheur et la passion s’opposent aux insomnies….


Un ange nous a écoutés. 
Les vendanges de l’amour nous encouragent.
Dieu nous dit avoir consulté les Sages.
Que leurs réponses puissent venir nous consoler !


Les doutes sont conflictuels.
Je veux braver les mensonges qui m’insultent.
J’aurais bien besoin d’un parachute.
Mon âme s’est retrouvée dans un monde parallèle….


Oh ! me charment les oiseaux.
Dans cet univers, j’y vois des licornes blanches.
Même en montagne perlent les avalanches.
Mon Amour, aurai-je besoin d’un lavage de cerveau ? 

poésie


Vient de nous parler le soleil.
Mon Amour, je t’aime bien au-delà des mots.
Ô j’aimerais tant qu’on danse le tango.
Ne m’apparaît pas si étrange ce monde parallèle….


Jacques CORBEHEM
Le 27 Mars 2013
Condé sur Escaut

01:07 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

25 mars 2013

LA FRONTIÈRE DES INTERDITS

L’oubli effraie la lune.
La nature se doit de faire son travail.
La vanité a trouvé ses failles
De retour, le soleil fera se dissiper la brume….


Le deuil est lourd à porter.
Mes larmes ont un parfum de rose.
Le vent s’octroie une pause.
Même les étoiles chercheront à me guider….

blessee.jpg


La joie se doit de pétiller.
Le vent a lustré le cristal du silence.
Me sera hostile la déchéance.
Le ciel peut comprendre que mon âme est blessée….


Mon Amour, je me sens perdu.
Les mots justes illuminent notre chambre.
Ne servent à rien les esclandres.
Autrefois, les bœufs servaient à tracter les charrues….


Le soleil nous fait un clin d’œil. 
Les nuages nous ont concocté un concert.
Oh ! Ce spectacle fût extraordinaire.
Les cieux chantent afin que je fasse mon deuil.


La fleur des adieux me fait pleurer.
Je ne peux franchir la frontière des interdits.
Je déplore ô combien le chant de l’oubli.
La terre de vérités qu’est mon cœur devrait se lâcher !

poésie


Toujours, mon amour, je t’aimerai.
Les lueurs printanières ont tant à m’apprendre.
La lumière du bonheur ne peut attendre.
Mon Amour, que les colombes du monde prônent la paix !

Jacques CORBEHEM
Le 25 Mars 2013
Condé sur Ecaut

00:47 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

22 mars 2013

LES LARMES DE L'HISTOIRE

Mon sang est bleu.
Les oiseaux chantent leur joie.
Un berger m’offre du bois.
Les gens du Nord ne peuvent éteindre leur feu….

poésie


Les criminels s’entre-tuent. 
Les secrets d’État sont bien préservés.
Le ciel du jour est désenchanté.
Hélas, les larmes de l’histoire furent méconnues….


Le soleil pleure avec moi. 
Maman, tu as été la femme de ma vie.
Le destin ne pleure d’ennui.
Mon Amour, les fleurs ne défient les lois….


La peur devient absurde.  
Plus ça saigne, plus le monde aime ça.
Cela est la cause de mes tracas.
Je ne veux connaître le mystère des Bermudes….


Les océans chantent l’éternité. 
Des jeunes ont sacrifié leur adolescence.
Les fleurs flirtent avec la chance.
C’est là que le temps a décidé de briser son sablier….

poésie


L’azur du ciel me sourit. 
La négligence n’attend qu’un simple déclic.
Que s’épanche ma soif de logique !
Les larmes de l’histoire n’ont jamais inspiré le mépris…


Des gens se font la grimace. 
Mon Amour, l’aquarelle du temps est belle.
Contes-moi les moissons du sommeil.
Qu’aux confins de l’univers, l’histoire nous embrasse !

Jacques CORBEHEM
Le 22 Mars 2013
Condé sur Escaut

00:33 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

20 mars 2013

LES LAURIERS DE MA PENSÉE

Le ciel devine le bonheur. 
Le manque de courtoisie n’est un atout.
La lune viendra chanter pour nous.
Mon Amour, le vent veut faire danser nos cœurs….


Les nuages se font musiciens.
Des souvenirs se bousculent dans ma tête.
Des notes font sourire notre planète.
Quelqu’un a osé me dire que je n’étais qu’un vaurien.

poésie


Je clame alors ma joie.
Les mots du cœur scintilleront partout.
La justice ne rira pas de nous.
À l’arrivée du printemps, le soleil nous reviendra….



Les oiseaux sont courtois.
Ce ciel est devenu un grand virtuose.
Il nous offrira ses belles roses.
Ô mon tendre Amour, j’aime me perdre dans tes bras….


La vie appelle le bonheur.
La terre veut savourer les couleurs de l’aube.
Ma foi fait venir les colombes.
Je fuis les silences qui dénoncent un usurpateur….


La vie n’est qu’un théâtre. 
Dieu ne pourra que découvrir ma sagesse.
Mon Trésor, tes mains me caressent.
Le Vatican ne voit qu’en l’amour gay un désastre….

poésie


Les nuages se font musiciens.
Le destin entend glousser les menteurs.
Je ne m’enivre que de mots flatteurs.
Mon bel Amour, les lauriers de ma pensée seront tiens….


Jacques CORBEHEM
Le 20 Mars 2013
Condé sur Escaut

00:18 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

18 mars 2013

LA MAGIE D'UN REFRAIN

La pluie est de passage.  
Les oiseaux chantent pour m’émerveiller.
Oh ! Le ciel vient me charmer.
Il m’offre pour valser l’un de ses beaux nuages….


Le voile du ciel est bleu.
La venue de la neige est ô combien splendide.
La magie des mots fut torride.
Ils ont pour public des gens qui désirent être heureux….

poésie


Le soleil est très surprenant.
Le spectacle du jour est de toute beauté.
L’hiver vient me montrer sa fierté.
Mais la nature ne veut que soit ignoré son talent….



Mon Époux est très distingué.
Nous essayons d’oublier les dires des docteurs.
Au fait ! Le ciel du jour est révélateur.
La surprise fût de voir naître un climat de générosité….



Mon Amour, découvres mes horizons.
De notre bonheur émerge la magie d’un refrain.
Bien des rêves illustrent les parchemins.
Que le soleil puisse comprendre notre détermination !



Le ciel nous chante l’espérance.
Les applaudissements sont très appréciés.
Une pluie de confiance ne peut s’isoler.
Tels le sont les océans, mon cœur est immense….



La lune a vu nos alliances.poésie
Mon Amour, tu me rends ô combien heureux.
Les refrains magiques sont prodigieux.
Qu’à jamais, nos âmes se protègent des turbulences….





Jacques CORBEHEM
Le 18 Mars 2013
Condé sur Escaut

23:59 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

16 mars 2013

CŒUR BLESSÉ

Mon cœur a très froid. 
Hélas, des gens dorment dans la rue.
L’insouciance s’est reconnue.
La limite des frontières hivernales n’existe pas….

poésie


Une chanson s’est gravée.
Mais, les chaumières d’antan se sont tues.
Des silences furent interrompus.
Le cœur blessé, je ne veux m’éloigner de la vérité….


La passion épouse le bonheur. 
D’un mot d’amour naît un trésor de cristal.
Un peintre voudrait retoucher sa toile.
Le soleil me dit être le plus sérieux des voyageurs….


L’hiver ne peut taire ses élans. 
De mes sentiments, j’en garde le monopole.
Un ange vient de prendre son envol.
Au village des cieux s’y sont croisé de braves gens….

poésie


La lune se met à chanter.
C’est un hommage à ceux qui restent.
Mais j’ai cru voir un prophète.
Que la prophétie des sages ne se fasse oublier….


Le vent se fait discret. 
Les bleuets du ciel cherchent ses lys.
Que la passion s’épanouisse !
Le cœur blessé, je ne saurai rester muet….


Mon cœur avait pris froid.  
Les oiseaux font la poésie des aurores.
Les bourgeons devront éclore.
Ô mon Amour, sais-tu que t’aimer me comble de joie ?

Jacques CORBEHEM
Le 16 Mars 2013
Condé sur Escaut

03:36 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

13 mars 2013

FEU DE JOIE

Pleure mon âme.
Je crains que mon cœur se noie.
Même le ciel ne flamboie.
Que puissent se sécher mes larmes !


Le soleil vient me parler. 
Les arbres seront habillés de feuilles.
Le temps ne peut enlacer le deuil.
Le flamenco du vent pourra venir me charrier….

poésie


Le sommeil m’ignore. 
J’ai cru entendre chanter les cieux. 
Mon cœur est si nuageux.
Que me revienne la magie des aurores !


Le ciel ouvre ses yeux.
Le Pape François va se mettre à l’œuvre.
Ma joie sera mise à l’épreuve.
Le chantage, lui, brûlera telle une boule de feu….

poésie


Mais le sommeil m’ignore.
Le chant des adieux me fait ô combien mal.
Le temps qui passe est un signal.
La nature déplore le nucléaire qui n’est indolore….


Les cieux ont réellement chanté. 
C’est la raison pour laquelle a pleuré mon âme.
Même la malveillance se pavane.
Ô toi, le destin aura tant de choses à me prouver….


Mon Amour, embrasses-moi.
Saches bien que le bonheur me raisonne.
De t’aimer, mon cœur en frissonne.
Tels les indiens, dansons autour d’un feu de joie….

Jacques CORBEHEM
Le 13 Mars 2013
Condé sur Escaut

01:31 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

12 mars 2013

TOMBE LA NEIGE

Tombe la neige.
Le froid hivernal s’impose.
La nature lit sa prose.
La pudeur des mots restera un privilège….


L’État est dans une impasse.
Les emplois sont devenus rarissimes.
L’économie vit un réel séisme.
Je crois toujours vivre des moments de grâce….

poésie


Mon cœur se soucie des autres. 
Les pathologies sont de fâcheuses batailles.
Les adieux font peur aux étoiles.
Que dans la spontanéité, le temps réajuste sa montre !


Les oiseaux charment le vent.   
Des enfants pourront jouer avec la neige.
Que jamais les rêves ne s’abrègent !
Jamais le passé ne pourra anéantir le présent….


Le plafond du ciel est gris.   
Les douleurs ont voulu me dompter.
La terre voudrait s’exprimer.
Hélas, les différents feront ainsi parti de la vie….


Mon Amour, la peur est un cyclone.  
Ô mon Dieu, qu’à jamais se taisent les armes !
Alléluia ! Pourront s’en réjouir nos âmes.
Ô combien je devrais m’oxygéner les neurones !


Mon bel Amour, tombe la neige.
À l’arrivée du printemps, l’hiver s’inclinera.
Motivée, la nature ne s’acharnera.
Plonger dans l’azur de tes yeux ne l’oserais-je…!

Jacques CORBEHEM
Le 12 Mars 2013
Condé sur Escaut

01:11 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie

11 mars 2013

LA SPIRALE DU DÉSARROI

Le temps est fait pour s’aimer.
La prophétie des mots veut être comprise.
Mon Amour, tu es ma terre promise.
Le langage des fleurs, je me dois de le décrypter….

poésie


Je me sens un peu étourdi.
Les docteurs ne sont restés à mon écoute.
M’effraie la montagne des doutes.
Que notre famille comprenne le chagrin de ma vie !


J’ai vu la spirale du désarroi.
Seuls les mots d’amour nourrissent mes espoirs.
Mon Amour, aurais-je fait un cauchemar ?
Ô mon Dieu, je connais un vautour qui a choisi sa proie….


La lune me fait un clin d’œil.
Elle me dit voir dans le ciel des gardénias.
Mon bel Amour, croisons nos doigts.
Je n’ai pas reçu le mode d’emploi pour faire mon deuil.

poésie


Ô toi, je t’embrasse. 
Dans la jungle, je ne serai jamais un lion.
Les fleurs parleront en ton nom.
Tu te devais de comprendre le bonheur qui m’enlace….


Du chant des aveux, je ne capitule.
Les abîmes ont voulu me voler mes émotions.
La terre fera fleurir les rhododendrons.
À jamais, d’un clavier sonore pourra se taire le ridicule….


N’est qu’une folie ma joie de t’aimer.
Le ciel admire ses gardénias et ses camélias.
Que ne m’emporte la spirale du désarroi !   
Mon Amour, la bonté de ton âme chantera la liberté….

Jacques CORBEHEM
Le 11 Mars 2013
Condé sur Escaut

03:32 Publié dans Essai poétique | Tags : poésie